Free shipping anywhere in Canada - Knitting/delivery delay: 9 days

Causerie

files/livre34.png

La petite histoire de Jessica Metni, l'ancienne mannequin qui a mis sur pied la plateforme Hermust !

Jessica Metni a un parcours atypique. Cette magnifique jeune femme a voyagé pendant quelques années autour du globe se faisant photographier dans l'industrie de la mode. C'est après avoir mis un terme à sa carrière de mannequin qu'elle a décidé de mettre à profit son talent artistique pour la photographie et le graphisme en créant la plateforme HERMUST. Son parcours est intéressant puisqu'il est différent, elle porte un regard rempli d'humanité et de lucidité sur cette industrie qui ne l'est pas toujours.
Aujourd'hui, on a la chance de lui poser des questions sur son cheminement :) Bonne lecture ! 
Premièrement, peux-tu nous parler de ton blog ? 
Je considère mon blog comme une plateforme dynamique ou l'on peut à la fois découvrir de nouveaux talents ou projets startups, les produits " must-haves "  du moment,  ou de nouveaux endroits que je considère de '' Must try " :) .  Tout en étant personnalisé à mes goûts, ma personnalité et mon style de vie ! J'y ai actuellement mis une variété de produits affiliés mais je compte developper mes propres collections dans un futur rapproché.  Hermust c'est de réunir les Musts d'une jeune Femme de notre generation qui s'intéresse à la mode, le style de vie minimaliste branché, les petits moments du quotidien,  une vie saine et le voyage ! 
 
Peux-tu nous parler de ton parcours avant de lancer ton blog ? - Qu'est-ce qui t'as motivé ou inspiré à lancer Hermust ? Quel était le concept au départ ?
J'ai grandi à Montréal dans une famille féminine de trois victimes de mode obsédées de Martha Stewart ! Je suis devenue mannequin à l'âge de 15 ans, quelques années plus tard je voyageais la planète aux côtés des grands noms du monde de la mode. Après quelques années à l'étranger dans un rythme de vie accéléré, je me suis mise à remettre en questions la jeune fille de 22 ans que j'étais.  Alors basée à Londres pour une période de trois ans, je me suis tranquillement dissociée de cette carrière, pour moi difficile, et j'entrepris des études en graphisme, suivi mon intérêt pour le journalisme et finalement la photo. Je suis devenue photographe lifestyle et culinaire d'abord....puis comme j'y avais baigné toute ma vie, la mode est revenue naturellement dans ma vie et je me suis tranquillement remise à l'apprécier. Toutefois, si j'allais en faire partie, je cherchais a y apporter un côté plus protecteur et féministe  Je veux mettre la femme de l'avant, la protéger, l'aider à s'épanouir sainement et l'aider à entreprendre ses passions.  Ensuite,  c'est en cherchant du boulot au sein des grands magazines de ce monde que l'idée d'un blog m'est venue. Le besoin d'entreprendre mon propre projet, ma propre direction artistique et mes propres articles me stimulaient. J'ai donc, il y a maintenant 8 mois, lancé mon blog et je suis maintenant comblée. Je suis une artiste entrepreneure. Je ne pourrais pas que créer ou que gérer. Il me faut vraiment les deux pour m'accomplir.
 
Quel a été ton rôle dans le développement du site, quelles ont été les étapes avant d'arriver au résultat que tu souhaitais ?
Étant graphiste, je savais très bien ce que je recherchais au niveau visuel pour mon site. Je n'ai pas eu besoin de personnes pour m'aider à le créer, mais il m'a fallu bien des heures pour le finaliser. En fait, il n'est pas du tout fini ! Je viens tout juste d'y intégrer plusieurs changements.  J'y ai joint mon portfolio de photographe entre-autre. À voir !  hihi 
 
Quel est le lien entre tes contrats photos et Hermust ? Est-ce deux projets distincts ou reliés ? 
Oui justement, je suis par défaut devenue influente dans le marché international via Instagram et mon blog. Tout d'abord, les deux étaient assez distincts, et cela générait beaucoup de travail mais peu à peu, je deviens Hermust la photographe influencer ....et ça me va... Je n'avais pas vu ça comme ça mais c'est très flatteur de voir que les gens veulent collaborer avec nous quand on travail fort sur nos passions. Bref, la vie nous donne toujours un chemin différent de celui qu'on pense prédire. Il faut simplement savoir l'apprécier quand il nous montre le chemin ! 
 
Comment est-ce que ta passion pour la photographie s'est développée ? As tu pris des cours ou es-tu autodidacte ?  
J'ai toujours été très visuel. Je ne me rappelle jamais des paroles d'une chanson, mais je te dirai ce que tel portait la soirée du 8 novembre 2011...hahaha... Bref, je vis de mon imagination fertile et de ce que j'observe dans mon quotidien.  J'aime les concepts, les harmonies de couleurs, les décors épurés, ....Toute ma vie, avant les "Pinterest " de ce monde, je me ruinais en magazines ! Bouffe, deco, mode !! De TOUT. J'ai toujours eu un scrapbook et j'y découpais régulièrement mes coups de coeur ! Je tapissais mes murs de photos de mode, j'étais littéralement entourée de feuilles d'inspirations et ma mère voulait devenir folle ! J'ai étudié la photo pendant un an sur un programme de trois ans. Je n'arrête pas ce que j'entreprend en général, mais dans ce cas, j'ai trouvé les cours théoriques trop faciles et j'en ai conclu que ce n'était pas la caméra physique qui créait l'oeuvre mais bien la personne derrière.  Être artiste, ça ne s'apprend pas ! Ensuite, avec toutes les années d'expérience que j'avais étant devant la caméra, je me sentais suffisamment instruite.
 
Qu'est-ce que tu préfères dans ton travail  et qu'est-ce que tu aimes le moins faire? 
J'aime tellement ce que fais et je me sens tellement privilégiée de pouvoir avoir un talent et une passion qui vit en moi. Je le souhaite à tout le monde. J'ai pris une chance oui, mais je crois que quiconque y met des efforts réussira! Donc, il faut y croire et bucher pour ce qu'on veut dans la vie !  Ce que j'aime moins ! Faire la comptabilité ! Je suis d'affaires, mais PFFFF les emails corporatifs, les factures à trier, les travaux linéaires me tuent à feu doux! 
 
Jess !! Merci pour ces réponses, ton parcours est inspirant !  
Pour voir les réalisations de Jessica, visitez sa plateforme: http://www.hermust.com/ ainsi que sa (tellement belle) page Instagram @hermust
Plus →

La petite histoire de Roxane Dubois, propriétaire de la boutique La Raffinerie

La boutique La Raffinerie est ouverte depuis seulement quelques mois au pied du Mont-Tremblant et elle est déjà devenue un incontournable de la région. Sa fondatrice, originaire de Saint-Jean-Sur-Richelieu est déménagée dans les Laurentides pour lancer une boutique unique et féminin dans le village piéton de cette montagne. On lui a posé des questions pour en apprendre un peu plus sur elle. Voici ses réponses:

- Comment définis tu ta boutique ? À quelle clientèle t'adresses-tu ? 
Ce qu'on entend le plus souvent lors d'une première visite c'est que nous sommes le ''petit trésor caché'' du Village et qu'elles se sentent à New York ou à Paris tout en restant dans l'accueil chaleureux de Mont-Tremblant. C'est un décor cozy, avec de la musique groovy, des filles trendy, et.. un peu de bubbly (juste parce-que). C'est très important pour moi que nos clientes se sentent comme chez copine; tout est propice aux fous rires, aux discussions et aux conseils en matière de mode...   La boutique est destinée à la femme branchée qui aime s'offrir ce qu'il y a de mieux dans toutes les sphères de sa vie, comme une nouveau jeans trendy et un weekend en amoureux/famille/amis à Tremblant. 
Raffinerie

- À quoi ressemble une journée typique ?

Il n'y a rien de très ''typique'' lorsque ton commerce est à Tremblant. Par contre, voici un scénario fréquent:   Le matin lorsqu'on ouvre, les filles ''bifurquent'' souvent vers La Raffinerie pouravoir un aperçu de nos nouveautés, avant d'aller jogger, promener toutou, après les cours de ski de la mini, ou d'aller monter la montagne.  Et puis hop! Elles reviennent toutes belles faire leur shopping en après-midi ou en soirée après le resto.  Je pense aussi que cet hiver, nos ''Après-Ski Chic'' seront assez convoités dès 16h!  

- Qu'est-ce que tu aimes le plus et ce que tu aimes le moins dans ton travail ? 

Ce que j'aime le plus, c'est le contact avec les gens. Ce sont les relations que nous bâtissons avec nos clientes de semaines, de fins de semaines et nos saisonnières! Lorsqu'elles parlent de nous à leurs copines ou leur famille et qu'elles viennent me présenter leurs chiens et leurs enfants, ça me remplie de bonheur xx J'aime aussi le choix d'avoir ma boutique dans l'effervescence de Tremblant, puis de retourner paisiblement à la maison au grand air, loin de tout bruit, traffic et stress.  Ce que j'aime le moins, ce sont mes journées ''paperasse de bureau'' hahaha. Mais il faut ce qui faut.  

- Depuis l'ouverture, début 2016, qu'as-tu appris de ton expérience ? 

Que je ne m'étais pas trompée! Les filles attendaient avec impatience un peu plus de fashion  à Mont-Tremblant!  Et qu'on est toujours plus fort que l'on croit!  

- Aurais-tu des conseils à donner pour les futures entrepreneurs ? 

De s'écouter avant tout, mais aussi d'écouter ce que les autres suggèrent, puis prendre une décision.  S'avoir bien s'entourer de gens tout aussi passionnés et de tous les domaines.  Il y aura plus d'obstacles que l'on croit et de constantes remises en questions; Si c'était facile, tout le monde le ferait.  Mais une fois le défi relevé, c'est la plus belle sensation d'accomplissement qui soit. Tout est possible. xx

Plus →

6 Randonnées coup de cœur de l’Ouest canadien par Nomade Magazine

 Connaissez-vous Nomade Magazine ? C'est une plateforme web qui vous offre du contenu pertinent sur les voyages et les découvertes. Marie-Pier Leduc, Claudia Trudeau et Jessica Gallant font rêver en transmettant leurs expériences sur des escapades de plein air et d'aventures autour du globe. On adore ce magazine pour leurs conseils inspirants et leurs magnifiques photos. À la dernière minute, on a un penchant pour leur section « Explore le Québec » qui nous donne des idées différentes et originales pour découvrir notre coin de chez nous. 

Visitez leur site pour constater par vous-même ;)  https://nomademagazine.com/

C'est avec excitation qu'on vous présente aujourd'hui l'article de Jessica sur ses randonnées coup de coeur dans l'Ouest canadien. Visitez leur page Facebook pour participer au concours et courez la chance de gagner le même modèle de bandeau qui l'a accompagnée dans son voyage. 

Bonne lecture ! 

 

******



Parce que la température y est très changeante, c’est avec mes bottes de cuirette, mon manteau OmniHeat et surtout accompagnée de mon beau et doux bandeau Gibou que je me suis aventurée parmi plusieurs petites randonnées au travers de l’Alberta et de la Colombie-Britannique pendant le mois d’octobre. Qu’il fasse terriblement froid ou que la brise soit bonne, la présence majestueuse des Rocheuses fait indéniablement rêver toute personne s’aventurant au sein de ces provinces aux paysages impressionnants et, de toute façon, tout le monde sait, si l’on se couvre bien la tête, une bonne partie du problème est déjà réglé… Merci Gibou!

Il y a de toute évidence une panoplie de randonnées pédestres accessibles aux amateurs de plein air dans cette belle partie du Canada. Que vous soyez débutant ou expert, vous trouverez sans aucun doute cette expédition en forêt qui vous donnera envie d’explorer davantage les différentes montagnes et forêts verdoyantes de l’Ouest canadien. Je vous propose donc 6 randonnées accessibles à tous qui m’ont absolument charmée et permis dedécouvrir des endroits réellement inspirants.




Grassi Lake - Alberta

Située à seulement quelques minutes de la ville de Canmore, Grassi Lake est une randonnée qui m’a beaucoup plu pour son accessibilité et la beauté émanant des montagnes présentes tout au long de l’ascension. Il s’agit d’un endroit très populaire pour les familles et toute personne désirant partager un moment privilégié avec leur chien, car le sentier est très agréable à parcourir. La splendeur du lac est absolument saisissante grâce à l’harmonie des différentes teintes de bleu et de vert reflétant parmi une végétation abondante de sapins ainsi que les rayons de soleil se faufilant parmi leurs branches.

Une fois dépassé le lac, il est possible de continuer sa montée en direction du sommet de la montagne sans toutefois l’atteindre pour finalement obtenir une vue panoramique des plus splendides.


Peyto Lake - Alberta

Parce que la route pour s’y rendre fait absolument rêver et que la vue sur ce lac est, comme on pourrait dire, la cerise sur le sundae, la randonnée et le spectacle éclatant qu’offre Peyto Lake valent absolument l’arrêt. Situé au long de la promenade des glaciers dans le parc national de Banff, il ne suffit que de marcher une quinzaine de minutes pour atteindre un belvédère offrant une vue de haut surplombant cette beauté de la nature. Pour les plus téméraires, d’autres sentiers sont aussi disponibles pour atteindre un point de vue plus élevé ou, encore mieux, pour atteindre le lac et toucher son eau d’un bleu turquoise irréel.


Lake Louise - Alberta



Je vous invite fortement à vivre une journée de paix en vous offrant une merveilleuse randonnée au lac Louise. Que ce soit pour une petite balade sans dénivelé tout autour de ce saphir des Rocheuses, pour atteindre le glacier reposant au pied du lac ou pour parvenir au sommet de la montagne s’élevant de tout son charme couvert d’un tapis de sapins, vous vous souviendrez à tout jamais de ce trésor du parc national de Banff. J’ai spécialement adoré me rendre jusqu’au sommet de la montagne pour le spectacle qu’offre le panorama sur le lac et le fabuleux Château Fairmont. La randonnée prend approximativement 6 heures à accomplir aller-retour et offre des prises de vue ainsi que la découverte de d’autres lacs et d’une végétation diversifiée des plus impressionnantes.



Brandywine falls – Colombie-Britannique


C’est en me dirigeant vers l’adorable village de Whistler que j’ai aperçu l’indication pour la chute d’eau Brandywine située dans le parc provincial Bandywine Falls. Cette chute d’eau mesurant 70 mètres de haut fut l’une de mes découvertes préférées de mon voyage. Il faut premièrement faire une randonnée d’une vingtaine de minutes à travers une forêt luxuriante et traverser un chemin de fer se fondant parfaitement parmi la végétation sauvage environnante pour finalement surprendre la splendeur d’une cascade semblant apparaître de nulle part. L’endroit est absolument féérique et la randonnée est vraiment captivante. Il est d’ailleurs possible de prolonger son aventure pour se rendre à un incroyable pont suspendu et du même coup faire du bungee à partir d’une plateforme au-dessus de la rivière Cheakamus.



Pont suspendu de Capilano - Colombie-Britannique

Étant l’une des attractions les plus populaires de la Colombie-Britannique, il m’a semblé être un incontournable de visiter ce site touristique tant convoité de Vancouver. Comparativement aux autres randonnées que je vous ai partagées, il faut payer pour entrer sur le site, mais je vous assure que l’expérience en vaut le coup. Vous retrouverez tout au même endroit! Que ce soit pour les résineux centenaires, pour le sublime pont suspendu au-dessus d’un torrent ou pour les différents sentiers et plateformes permettant de se promener d’arbre en arbre, Capilano est un endroit très ressourçant où il fait bon profiter du plein air. L’endroit est parfait pour une randonnée parmi une forêt humide et remplie de merveilles de la nature, pour apprendre davantage au sujet de l’évolution de notre environnement et pour savourer de délicieux produits canadiens en pleine nature.


Cathedral Grove - Colombie-Britannique


Une randonnée parmi les arbres de Cathedral Grove dans le parc national MacMillan est comparable à un moment passé dans l’une de ces forêts enchantées imaginées lors de notre enfance. Je me suis retrouvée à parcourir des sentiers humides où les arbres atteignent le ciel et où le lichen semble tapisser le sol d’un vert infini. En plus de déternir un grand nombre de résineux différents, ce lieu paradisiaque abrite d’anciens sapins de Douglas, des arbres uniques et grandioses. Lorsque je me suis aventurée parmi toute cette magnificence, je me suis retrouvée à aller à la rencontre d’arbres âgés de plus de 800 ans et ayant une circonférence de plus de 9 mètres. Cet endroit d’une pureté incroyable est tout simplement magique et sublime et nous rappelle à quel point nous sommes minuscules dans ce si grand monde.

Je vous souhaite donc la plus belle des aventures de plein air lors de votre prochain voyage au sein des provinces de l’Alberta et de la Colombie-Britannique. Sachez que ce côté du Canada regorge de lieux étonnants qui sauront voler votre cœur et vous inspirer à découvrir davantage les différents trésors de notre pays. Emmitouflez-vous confortablement grâce à Gibou et partez à l’aventure dès maintenant dans les différents sentiers de l’Ouest canadien!

Jessica de Nomade Magazine

 

Plus →

La petite histoire derrière les Trouvailles de Sarah

Sarah Couture a lancé le blogue des Trouvailles de Sarah qui se distingue par son contenu de mode aidant son lectorat à dénicher des produits uniques. On adore Sarah pour sa générosité et son authenticité !  D'ailleurs, depuis le tout début de Gibou, elle nous a démontré son amour réel pour nos produits, ce qui nous fait particulièrement plaisir :) 

 

Sarah Couture

 

Pour célébrer l'automne, on a décidé de lancer une collaboration qui est disponible du 26 octobre au 6 novembre 2016. Elle s'est choisi deux mixtes de ses couleurs chouchous pour créer deux ensembles tuques X foulards. Visitez la section "Les Trouvailles de Sarah" de notre menu pour voir ses choix!  http://gibou.ca/collections/les-trouvailles-de-sarah

On a profité de cette collaboration pour lui poser des questions sur son parcours. Toujours souriante, voici ses réponses qui démystifient l'histoire derrière ce blogue à succès. 

- Quand et comment est venue l'idée de faire un blogue ? 
L’idée m’est venue à la suite de plusieurs demandes sur Instagram concernant mes looks et où je trouvais mes vêtements. J’ai commencé le tout par plaisir, sur un coup de tête un soir d’hiver au mois de février. 
- Quelles ont été les étapes avant de lancer le concept ?
Sincèrement, il n’y a pas eu vraiment d’étapes, c’était vraiment un coup de tête. J’ai pensé rapidement à un nom et à un logo. Après une semaine, j’ai décidé de lancer la page Facebook et de commencer à partager mes « trouvailles ». 
- Peux-tu nous parler de l'évolution du projet dans les dernières années ? 
Au début, en 2014, c’était un passe-temps, j’avais un emploi à temps plein dans le milieu des communications à Montréal. Pour des raisons personnelles, j’ai décidé de revenir à Québec (je suis native de Québec). Ensuite, j’ai décidé de me lancer en affaires pour organiser des événements de tout de sorte et cela me permettait du même coup de faire du contenu pour le blogue également. J’ai décidé d'organiser des événements en lien avec le blogue. Depuis le début de l’année 2016, je vis maintenant à 100% de mon blogue, je crée mon contenu, j’ai quelques collaboratrices, j’ai plein de beaux projets en cours! 
- Qu'est-ce que tu préfères dans ton travail ?
Je crois que c’est le côté créatif et le fait que je suis ma propre « boss ». J’aime beaucoup créer du contenu pour différentes entreprises, je touche à tout, gestion de médias sociaux, marketing, publicité, relations publiques, bref c’est vraiment stimulant. 
- Qu'est-ce que tu aimes moins ?
Le côté comptabilité, sinon rien, j’aime que mes horaires soient atypiques, j’aime même travailler le soir! 
- À quoi ressemble une journée typique ?
Je m’installe dans mon bureau le matin, toujours vers la même heure si je n’ai pas de rendez-vous. Je fais ma gestion de médias sociaux pour commencer, répondre aux messages et aux commentaires. Ensuite, je me fais toujours une liste de «things to do » pour la journée. Je fais le tour de mes courriels, je réponds aux demandes, je regarde les événements à venir. Je fais ensuite de la création de contenus, je brainstrome sur ce qui s’en vient, comment je pourrais créer mes publications, etc.
- Y a-t-il eu un moment marquant dans ton cheminement de carrière ?
Je dirais à l’automne 2015, quand j’ai décidé de laisser mon emploi à temps partiel et de me lancer à 100% dans mon projet et vive de mon blogue! Cela a été pour moi un gros point tournant et je ne regrette vraiment pas d’avoir fait le saut. 
- Quel est le meilleur conseil qu'on t'ait donné ?
Ça va avoir l’air très cliché, mais c’est d’aimer ce que l’on fait. Si on voit seulement le gain en bout de ligne… on ne le fait pas pour les bonnes raisons. Il faut être passionné et ne pas compter les heures. C’est ça qui me fait vibrer! 

 

Merci pour tes réponses Sarah Couture ! 

Voici le lien vers les Trouvailles de Sarah: http://sarahcouture.ca/

 

Plus →

Nouveautés 2016-2017 !

Bon début de saison froide à tous ! 

Je suis bien excitée de vous retrouver. Vous m'avez manqué cet été ! Voici les nouveautés de l'automne/hiver à venir. 

Les nouvelles couleurs

Le violet givré est à l'honneur cet hiver, cette couleur est rapidement devenue notre couleur chouchou du mois de septembre ! 

De plus, une nouvelle tuque en nombre limitée est maintenant disponible: la classique givrée de renard teint bleu *édition limitée*. 

Les mitaines

Suite à plusieurs demandes concernant la disponibilité des mitaines dans diverses types de fourrures, nous vous offrons cette saison des mitaines en chat sauvage, tanuki, renard norvégien et loup. Le tout, en fourrure recyclée bien entendu.

Mitaine tanuki

Kits

Visitez cette section pour avoir accès à davantage de choix de fourrures dans vos ensembles préférés tout en économisant au niveau du prix.

Ensemble loup

 

 

J'en profite également pour vous mentionner qu’il y aura du Gibou dans quelques boutiques qu’on adore dès le mois d'octobre prochain. Vous pourrez d'ailleurs y trouver des couleurs et modèles exclusifs. Visitez la section points de vente pour en savoir davantage.

Je vous souhaite une magnifique saison hivernale passée au chaud dans le confort de vos produits Gibou :) 

Sarah 

 

Plus →